Ecrit

L’Aïdi, le chien de l’Atlas qui évolue et vit depuis des milliers d’années dans les montagnes et les plateaux de l’Atlas, est une race canine nationale menacée d’extinction.
Les enquêtes de terrain effectuées par le Club du chien de l’Atlas (créé en 1985) ont contribué d’une manière remarquable à faire connaître cette race.
L’Aïdi n’est pas un chien berger, il a pour vocation première de garder et de protéger, souvent avec zèle, la tente et les biens du nomade berbère y compris son cheptel contre les chacals et les autres prédateurs.
Solide, ce chien de montagne est doté d’une musculature hors norme pour sa taille (52 à 62 cm) et d’une puissante charpente sans lourdeur.
Il possède une fourrure épaisse de couleurs différentes qui le protège du froid glacial des montagnes, de la chaleur de l’été et des attaques des fauves des forêts avoisinantes. 

      De par son intelligence et sa sociabilité, il dispose de potentialités de dressage certaines comme la chasse au sanglier. En France, le Centre indépendant d’Education s’emploie à le dresser pour accompagner et guider les personnes non voyantes.
Au Maroc, ce sont les régions enclavées et difficiles d’accès qui ont contribué à la sauvegarde et à la survie de cet animal qui figure désormais au registre initial marocain (RIM) et au Livre marocain des origines (LMO). Cette redécouverte est à l’origine de la création du Club du chien de l’Atlas qui s’assigne pour mission première de sauvegarder cette espèce nationale.
La présidente du club, Dr Id Sidi Yahia Khadija, a indiqué qu’il existe un projet de création d’une association locale à Azrou qui aura pour objectif de participer à la sauvegarde de cette race. Le club compte centrer ses actions sur plusieurs zones de l’Atlas, surtout la région du Moyen-Atlas oriental (monts de Bouiblane, Ighazrane, Beni Sohane, Aït Zegout et Aït Aalahem).
Fiche d'identité :

 

Originaire du Maroc.
Classé dans le groupe 2 (Molossoïde).
Il peut mesurer de 52 à 62 cm.
Le mâle pèse environ 30 Kg et 25 Kg pour la femelle.
Sa couleur très variée, peut passer du blanc au noir, en passant par le roux ou le bringé.
Sa longue queue atteins au moins le jarret et est portée bas.
Il a pour surnom chien de l'Atlas.

D'où vient-il ?
L'aïdi vient du Maroc d'où il chassait les fauves pour protéger les animaux et les tentes, mais serait originaire du Sahara. Il commence à peine à être connu dans son pays d'origine. Il est apparu en France en 1992.


Signes particuliers :

Avec sa taille plutôt petite et son corps musclé, l'aïdi reste néanmoins un bon chasseur. Il a un œil vif ce qui lui permet d'être toujours en alerte. Il peut à la fois s'accommoder au chaud et au froid grâce à son poil touffu et mi-long. L'aïdi a l'habitude de vivre auprès des hommes, ce qui le rend très attentionné envers son maître et leurs enfants ; il saura être un bon chien de garde pour leur sécurité au foyer. Le plus de cette race, c'est qu'il vous préviendra s'il y a des serpents. Si l'exercice est au quotidient, l'aïdi peut vivre dans un appartement.

Conseils :
L'aïdi peut se montrer méchant vis-à-vis de vos visiteurs s'il prend trop à cœur son rôle de garde. C'est pourquoi vous devez lui apprendre dès son plus jeune âge à vous respecter et à vous obéir. De plus, soyez ferme avec lui si son tempérament est trop démonstratif.

Entretien :
Pas d'entretien particulier sauf un étrillage au moment de la mue. Il serait bon de lui passer au coup de brosse de temps en temps.

 

 

 

 

 

Publicité
 
Entrez dans mon univers
 
Les réponses (certainement pas
toutes, et c'est pour cela que j'ai
besoin de vous) sont ici !
 
Nombre de visites : 58072 visiteurs A bientôt !
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=